Tuesday, January 26, 2021

    Sous le métro, la bonne humeur laisse parfois place à l’inquiétude. Certains sont là depuis des mois et se demandent quand le ciel s’éclaircira enfin. Parfois, j ‘ai le cœur brisé quand je rentre chez moi. Courage mes amis.
Dans le camp de réfugiés de “Coubri”, sous le métro La Chapelle.

No comments

leave a comment

Copy link
Powered by Social Snap