Friday, October 23, 2020

 

Quand Raymond Gurême évoque son enfance, il a les yeux qui pétillent. Le cirque, le cinéma ambulant, les voyages à travers la France… Tout bascule en 1940, quand toute sa famille est envoyée dans un camp d’internement pour tziganes. Depuis la sortie de son livre « Interdit aux nomades », il témoigne pour éviter que l’histoire ne se répète. Il n’a pas hésité à se mettre une partie de sa communauté (gens du voyage) à dos quand il a tendu la main aux Roms. L’association “La voix des Rroms”, dont il est président d’honneur a fêté hier les 91 ans de Raymond dans ses locaux de Saint-Denis. C’était une très belle fête

Tags

No comments

leave a comment

Copy link
Powered by Social Snap